Conseils pour améliorer sa technique de course

La mise en pratique du jour au lendemain des techniques pour améliorer sa manière de courir n’est pas simple.

Notre corps est habitué depuis le début à la manière dont on court, il a donc enregistré ce geste et le répète de façon automatique.

Il faut parfois « reprogrammer » notre automatisme, pour que le cerveau en intègre un autre afin de mieux courir.

Ce changement peut-être long et donner l’impression que l’on court mal au début. Cependant, cette sensation est normale et les résultats apparaîtront au fur et à mesure.

Voici cinq points sur lesquels vous pourrez travailler pour améliorer votre technique de course.
 
 

 

1. La posture

La posture joue un rôle essentiel dans l’efficacité de la foulée. Il faut penser à se grandir en courant : le haut de votre corps  droit et vos abdos fessiers activés. Vos bras apportent de la puissance et du rythme, il faut s’assurer qu’ils balancent près de votre corps à 90 degrés.  Vos épaules sont basses et relâchées.

Vous pouvez aussi vérifier votre posture grâce à nos semelles connectées, qui vous permettront d’analyser votre technique de course pour ainsi améliorer vos performances.

 

 

2. Faire des pas plus petits

 
 

 

La majorité des coureurs ont une cadence de course assez basse et font de longues foulées pour compenser. Aujourd’hui, les chaussures de course modernes protègent de la dureté du sol à chaque foulée et transforment la manière de courir. Si l’on retire nos chaussures et que l’on court, on va naturellement faire des plus petits pas et avoir une cadence plus élevée.  L’élasticité de nos muscles est alors utilisée, ainsi que les tendons et articulations pour créer un amorti naturel.

On devrait donc courir de la même manière avec des chaussures aux pieds et à une cadence de 170 pas par minute au minimum.

 

 

3. Rebondir vers l’avant, et non vers le haut

 

 
 

Il est important d’avoir une sensation de rebond au sol. En effet, l’élasticité de notre corps nous permet de réutiliser une partie de l’énergie liée à l’impact au sol. L’objectif est de se concentrer afin d’utiliser au maximum cette énergie pour aller vers l’avant, et non pas vers le haut. De plus, il faut essayer de garder une foulée relativement basse, c’est la foulée la plus économique en endurance.

 

 

 

4. Nutrition et hydratation

 

 
 
Notre manière de manger influence notre manière de courir : sensation de lourdeur, fatigue, nausée ou encore boost d’énergie. En générale, l’alimentation d’un coureur devrait toujours se composer d’environ 55% de glucides de qualité, qui vont apporter au corps toute l’énergie dont il a besoin pour aller jusqu’au bout d’une course.

De plus, il faut boire suffisamment d’eau, cela est extrêmement important pour le corps afin de supporter la course.

Si votre corps est mal hydraté, votre sang s’épaissit et cela va obliger votre cœur à travailler davantage  pour amener l’oxygène et les différents minéraux vers vos muscles.

Cependant, il faut faire attention car boire de grandes quantités d’eau juste avant une course peut causer de la fatigue. L’idéal est de vous hydrater régulièrement tout au long de la journée.

 

5. Travaillez votre force

 
 

 

Les sportifs aiment courir toujours plus vite et toujours plus loin. Cependant, il faut intégrer régulièrement des exercices car la course ne suffit pas : les exercices d’entraînement au poids du corps apportent de nombreux avantages !

En effet, un tronc plus fort et musclé va améliorer la technique de course au fur et à mesure des entrainements. Cela aide à stabiliser le haut du corps pour éviter la fatigue et les faux mouvements.

De plus, faire des exercices pour les jambes va permettre de solliciter les muscles d’une manière totalement différente et améliorer votre stabilité et votre force.

 
 

 

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles pour vos prochaines courses et vous permettrons de progresser ! Si vous avez déjà eu l’occasion d’en mettre en pratique et d’obtenir des résultats, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaire.