Comment courir plus vite ?

Commencer quelque chose de nouveau est souvent passionnant, surtout quand il s’agit de course à pieds. Impatient de courir votre premier kilomètre ou de franchir la ligne d’arrivée de votre première course ?  Pour de nombreux coureurs, plus vous courez, plus vous voulez devenir meilleur.

Suivez nos cinq conseils pour franchir un palier dans votre rapidité.

1 – Définir un objectif

Que vous vous entraîniez pour votre premier 5 km, que vous rêviez de courir un marathon le plus rapidement possible ou que vous cherchiez simplement à devenir un sportif plus complet, votre objectif vous aidera à déterminer votre approche d’entraînement.

Une fois que vous avez défini un objectif tangible et réaliste, vous pouvez commencer à adapter un programme spécifiquement destiné à ce dernier.

2 – En-traî-nez- vous !

L’attrait pour l’endurance peut rendre difficile la compréhension de sa préparation, mais les coureurs désirant aller plus vite doivent intégrer la relation entre force musculaire et course. Plus vos jambes sont fortes, plus elles peuvent générer de puissance, ce qui peut se traduire par une course plus rapide. Un haut du corps et un tronc solide sont également utiles pour maintenir une forme correcte et réduire la fatigue.

Si vous ne voulez pas prendre de poids, même les mouvements de poids corporel comme les pompes, les squats et les fentes peuvent améliorer votre course.

3- Ajoutez-y (un peu) de travail rapide

Pour devenir un coureur plus rapide, vous devez, eh bien, courir vite. Cela semble évident, mais c’est une partie cruciale de l’équation. L’entraînement par intervalles, les courses au tempo et les fartleks (oui, c’est bien ça) intègrent tous différents niveaux d’effort et de vitesse. L’entraînement par intervalles comprend une période d’effort maximum, suivie d’une période de récupération.

Par exemple, sprinter pendant 30 secondes et courir pendant 60 secondes et répéter cette séquence huit fois. Une course de tempo (également connue sous le nom de course de seuil), est exécutée à un rythme qui est juste au-delà de votre zone de confort.

Et puis il y a un entraînement plus ludique nommé fartlek («Jeux de course» en Suédois), où c’est vous qui fixez la règle de la distance à parcourir et de l’allure et où vous alternez entre rythme soutenu et rythme « facile ».

L’idée est qu’avec les fartleks, l’entraînement n’est pas structuré et est très intuitif. Choisissez une cible aléatoire comme ligne d’arrivée (comme un arbre ou un poteau par exemple) et courez en sa direction.

4- Incorporer de longues courses.

La vitesse repose sur une base solide d’endurance. Pour cette raison, les longues courses sont l’une des stratégies les plus efficaces pour pouvoir « accélérer ». Une longue course pour quelqu’un qui s’entraîne pour un 10 km sera très différente que pour un athlète ayant pour objectif de courir un marathon. La distance de votre « longue course » doit être déterminée par votre objectif. Pour quelqu’un qui s’entraîne pour performer sur 5 km, 6 km peuvent être trop long. Pour un coureur d’un tout autre profil, ce qui dépasse 20 kms pourra être trop long. Vous devez viser à programmer une longue course par semaine. En plus d’aider à améliorer l’endurance et la vitesse, cet entraînement de base peut également augmenter votre endurance mentale et renforcer votre résilience.

5 – N’en faites pas trop, trop tôt

Lorsque vous vous êtes fixé un objectif, la motivation est généralement à son comble.

Certains coureurs peuvent commencer à voir des résultats en quelques semaines, tandis que d’autres peuvent prendre jusqu’à 16 semaines avant que leur rythme ne commence enfin à décoler.

Pour cette raison, ne vous lancez pas dans des entraînements à « grande vitesse » sans expérience. La règle générale consiste à augmenter votre kilométrage hebdomadaire d’environ 10% chaque semaine.

Et avec le travail rapide, essayez d’incorporer une à trois séances par semaine dans votre emploi du temps à vos débuts afin que votre corps puisse s’adapter. Des consignes à garder à l’esprit pour éviter les blessures.

#DigitsoleStories #BetterRun

Partager cet article

Autres articles

Nouvelle année, nouveaux objectifs

2020 a été inédite, complexe, éprouvante, singulière, incertaine et sans précédent. La liste et longue mais derrière nous. 2021, comme chaque nouvelle année, amène de

Et vous, qu’est-ce qui vous fait courir ?

Décembre. Vous vous dirigez vers la porte et vous apprêtez à braver les premières températures négatives pour votre course du matin (ou du soir).  Sera-t-elle

Comment courir plus vite ?

Commencer quelque chose de nouveau est souvent passionnant, surtout quand il s’agit de course à pieds. Impatient de courir votre premier kilomètre ou de franchir